Un bateau familial, sportif et abordable pour profiter pleinement de l’été

La gamme Horizon de Four Winns compte dix modèles à section avant ouverte qui balaient un segment passablement large du marché puisqu’ils vont de 18 à 44 pieds. Le H190 est un petit bowrider sportif on ne peut plus classique qui, à 19 pieds de long,  se situe en entrée de gamme. Vendu comme ensemble incluant bateau, moteur et remorque, il constitue un moyen accessible, efficace, facile à remorquer et abordable de découvrir les plaisirs du motonautisme familial.

Fidèle à la tradition Four Winns, le H190 est élaboré sur coque reprenant la réputée et reconnue approche brevetée Stable-Vee. Pour assurer robustesse et durabilité, la coque Stable-Vee du H190 a droit à un système de membrures et un plancher de cockpit entièrement réalisés en fibre de verre. Comme d’autres Four Winns, ce modèle est livré sur une remorque fabriquée par la compagnie et offrant une flèche articulée qui facilite l’entreposage.

Notre bateau d’essai était d’ailleurs sur sa remorque lorsque nous l’avons aperçu pour la première fois. À seulement 2 800 livres pour l’ensemble, il s’est montré facile à remorquer et à mettre à l’eau. Avant que le chauffeur ne fasse marche arrière vers le lac, nous sommes montés à bord en utilisant l’échelle arriè-re à quatre marches. Celle-ci est inclinée dans le bon sens et de bonne longueur. Quiconque a déjà utilisé une échelle trop courte ou, pire encore, une qui disparaît en s’inclinant sous la plateforme de bai-gnade lorsque vous placez votre poids dessus, appréciera l’interprétation de Four Winns. Dès qu’il fut en eau suffisamment profonde, le moteur a démarré instantanément et le temps de le dire, notre H190 flottait doucement.

L’ergonomie du poste de commande est excellente. Le dégagement pour les jambes est très généreux.

À l’arrêt, la plateforme de baignade est assez haute au-dessus de la surface de l’eau, ce qui est parfait pour s’assoir les pieds dans l’eau pour prendre son café matinal, sans mouiller son pyjama. À moins que vous ne préféreriez grimper d’un niveau pour vous installer sur un des sièges faisant face à l’arrière créés en rele-vant un coussin du bain de soleil. Par une chaude matinée au bout du quai derrière le chalet, c’est aussi un excellent endroit où déguster le premier café de la journée.

En plus de se convertir en sièges faisant face à l’arrière, le bain de soleil pivote sous l’aide de deux vérins hydrauliques pour donner accès au moteur, flanqué de rangements de bonne taille qui sont aussi accessibles en faisant pivoter le dossier de la banquette arrière du cockpit. De pleine largeur et légèrement sculptée, cette dernière peut accueillir confortablement jusqu’à quatre adultes. La base est articulée pour donner accès à deux rangements séparés par une glacière centrale intégrée avec drain. L’élégante sellerie blanche Aquaflex était relevée d’accents en gris et noir sur notre bateau d’essai.

Les deux baquets pivotants sont ajus-tables et offrent un bon niveau de confort. Le poste de commande propose un volant en aluminium brossé et vinyle noir flanqué de deux gros cadrans analogiques blanc sur noir à couronne chromée pour le régime du moteur et la vitesse, appuyés par deux jauges plus petites (voltmètre et indicateur de niveau d’essence). Les interrupteurs à bascule et le porte-gobelet sont bien situés et faciles à utiliser. Le dégagement pour les jambes est très généreux, ce qu’appréciera un capi-taine haut sur pattes. Le contrôle des gaz tombe bien en main et n’empêche pas le siège du capitaine de pivoter pleinement vers l’arrière.

La section avant ouverte est très bien conçue avec ses dossiers légèrement inclinés permettant de s’allonger confor-tablement vers l’avant. On trouve un coffre à mouillage de bonne taille sous le coussin avant et les taquets sont au bon endroit. Les concepteurs de Four Winns sont de toute évidence des gens qui font du bateau.

Le moteur Volvo V6 de 200 chevaux de notre bateau d’essai a très bien performé. On peut opter pour une version de 250 chevaux si désiré.

Le H190 peut être propulsé par un V6 MerCruiser ou Volvo jusqu’à une puissance maximale de 250 chevaux. Notre bateau d’essai était doté d’un V6 Volvo de 200 chevaux. En enfonçant les gaz, ce dernier a répondu avec empressement et fait déjauger la coque en moins de trois petites secondes. En gardant les gaz à fond, le petit Four Winns a allègrement poursuivi sa course jusqu’à une vitesse maximale de 46 mi/h. Le design de la coque Stable-Vee comporte une section légèrement en saillie au niveau du tableau arrière qui agit un peu comme un volet pour faciliter le déjaugeage et améliorer la stabilité à haute vitesse.

Les réactions et le comportement du H190 lui donnent un caractère résolument sportif et le rendent à la fois agréable et même amusant à conduire. Nous avons passé un long moment sur l’eau en faisant varier la vitesse et le rayon de nos virages et la coque s’est montrée douce, précise et confortable. Les 200 chevaux de service faisaient très bien le travail mais il nous a semblé évident que cette coque pourrait très bien s’accommoder de 50 chevaux de plus si vous décidez d’y aller pour la puissance maximale. Il reste que le moteur de 200 chevaux est plus que suffisant pour la croisière et la pratique occasionnelle de sports nautiques.

À ce sujet, nous avons bien aimé la tour de wake tubulaire qui équipait notre bateau d’essai. Inclinée vers l’avant et finie en poudre électrostatique blanche se mariant parfaitement avec le blanc de la coque, elle appuie l’allure sportive du H190 tout en demeurant relativement discrète. Le toit Bimini est de couleur assortie à l’accent de la coque, soit en noir sur notre bateau d’essai. Nous avons par ailleurs apprécié les taquets escamotables, surtout celui du centre sous le pare-brise qui est facilement accessible de l’intérieur.

Si vous cherchez un petit bowrider sportif à la fois abordable et de bonne qualité qui saura satisfaire votre famille durant de nombreuses années, le H190 de Four Winns mérite pleinement d’être sérieusement considéré.

SHARE
Previous articleVanquish 24 Runabout
Next articleCarver C52 Coupe