Le domaine de la propulsion marine est en constante évolution. Que ce soit du côté de la motorisation hors-bord, semi hors-bord ou inboard, alimentée par essence, diesel, propane ou électrique, les gammes de divers motoristes ne cessent d’évoluer et de s’adapter au gré des changements et évolutions au niveau des matériaux et de la technologie. Sans oublier l’importance du goût du jour quant aux types de bateaux et styles de navigation qui s’imposent périodiquement sur le marché. Malgré tous ses soubresauts, l’année 2020 n’a pas échappé à cette réalité. Voici notre tour d’horizon annuel de l’état du domaine de la propulsion.

MERCURY MARINE

Mercury est en train de connaître la pé­­rio­de la plus faste de toute son histoire de 80 ans pour ce qui est du lancement de nouveautés. Et quand on dit nouveautés, on parle vraiment de produits complètement nouveaux, incluant des moteurs inédits du bloc à l’hélice. Leur nouveau moteur V8 de prochaine génération utilise un bloc en V à 64 degrés de 4,6L (279 po.cu.) coiffé de culasses à double arbre à cames en tête et 32 soupapes, avec injection électronique à système d’optimisation de l’autonomie, une direction asistée électro-hydrauique et un alternateur de 85 ampères. Ce moteur fonctionne à l’essence ordinaire à indice d’octane 87. 

Il y a aussi un tout nouveau hors-bord V6 à 64 degrés de 3,4L (209 po.cu.) avec culasses DACT et une section intermédiaire éprouvée. Le nouveau V6 est disponible avec des contrôles mécaniques ou électroniques, une direction assistée ou hydraulique et avec des carénages en blanc ou noir qui peuvent être rehaussés avec diverses couleurs d’accents. Ce moteur fonctionne aussi à l’essence ordinaire à indice d’octane 87. Cette nouvelle plateforme V6 a valu à Mercury un prestigieux Prix à l’innovation NMMA.

Tous les nouveaux moteurs sont dotés d’un nouveau carénage doté d’une porte d’accès supérieure qui permet de vérifier facilement le niveau d’huile et au besoin d’ajouter tout aussi facilement de l’huile  pour compléter le plein, de l’intérieur du bateau. 

Mercury Marine offre le choix le plus vaste et le plus varié de groupes propulseurs marins au monde, tant de type hors-bord et semi-hors-bord qu’inboard et jet drive, fonctionnant selon le cas à l’essence ou au diesel. Voici l’essentiel de la gamme.

Mercury 400 Verado

HORS-BORD.  La gamme de moteurs hors-bord de Mercury est par ailleurs divisée en cinq familles : Verado, Pro XS, FourStroke, SeaPro et Jet.

La gamme quatre temps  Verado avait déjà une solide réputation auprès des constructeurs et des consommateurs, mais Mercury en a rajouté avec une révision importante en 2018. Pour 2019,  la gamme Verado a été réduite à seulement trois modèles. Le Verado 350, lancé en 2015, demeure disponible avec son bloc à six cylindres en ligne. Il demeure le hors-bord 350 quatre temps le plus léger de l’industrie, et ce par un bon 95 livres. Les Verado 300 et 250, lancés en 2018, sont basés  sur le tout nouveau bloc V8 à 64 degrés de 4,6 litres avec culasses DACT et 32 soupapes.  Ces moteurs sont de retour en 2020.

La gamme PRO XS livre des accélérations franches, une vitesse de pointe élevée, une fiabilité légendaire et un poids réduit. Les nouveaux modèles de 200, 225, 250 et 300 chevaux lancés en 2018 sont basés sur le même nouveau moteur V8 de 4,6 litres que les Verado. Le modèle de 175 chevaux aussi lancé en 2018 utilise le nouveau moteur V6 de 3,4 litres. 

Le Pro XS de 150 chevaux est inchangé, toujours basé sur le quatre cylindres en ligne de 3,0 litres. Le 115 Pro XS lancé en 2016 utilise un bloc quatre cylindres en ligne de 2,1 litres.  Les PRO XS EFI de 9,9 et 15 chevaux utilisent tous deux un moteur bicylindre.   La gamme de moteurs deux temps à injection directe OptiMax a été mise au rancart en 2019. 

La famille de hors-bord à propulsion par jet compte cinq modèles quatre temps de 25 chevaux (tricylindre en ligne) et de 35 à 80 chevaux (quatre en ligne).Tous ces hors-bord sont disponibles avec la poignée de gouverne centrale Big Tiller, avec interrupteur de trim et un contrôle électroni­que du ralenti à vitesse de pêche à la traîne. Côté jet drive, Mercury offre toujours son modèle SportJet inboard basé sur le moteur V6 OptiMax de 200 chevaux à injection directe .

La gamme de hors-bord commerciaux SeaPro a été fortement remaniée en 2019. Il y a maintenant cinq modèles SeaPro de forte puissance, allant de 200 à 350 chevaux. Le modèle de 200 chevaux est basé sur le nouveau V6 de 3,4 litres à DACT et 24 soupa­pes lancé il y a moins de deux ans. Les versions AMS et CMS des modèles de 225 et 300 chevaux partagent le nouveau V8 de 4,6 litres des nouveaux Verado. Le milieu de la gamme SeaPro compte des modèles 75-90-115 chevaux parta­geant le moteur quatre cylindres en ligne de 2,0 litres, ainsi qu’un 150 chevaux à quatre cylindres en ligne de 3,0 litres. Le gamme Sea Pro compte enfin trois modèles de plus basse puissance, soit de 15, 40 et 60 chevaux. Tous utilisent la formulation exclusive d’alliage d’aluminium XK360 de Mercury pour une résistance supérieure à la corrosion. Le boîtier d’engrenages Command Thrust et des supports de moteur plus rigides contribuent à rendre les SeaPro plus costauds que les modèles récréatifs.

Le reste de la gamme de hors-bord quatre temps de Mercury comprend plus de 20 modèles additionnels allant de 2,5 à maintenant 300 chevaux, et ce suite à l’arrivée il y a deux ans de nouveaux modèles 250 et 300 Four Stroke basés sur le nouveau bloc V8 de 4,6 litres. Les petits monocylindres de 2,5 et 6 chevaux portables utilisent une réservoir à essence intégré facilitant l’utilisation et le transport. Les modèles de 8 et 9,9 chevaux utilisent un moteur bicylindre, tandis que les modèles de 25 et 35 chevaux sont basés sur un moteur tricylindre en ligne. Le réputé Mercury 150 utilise un moteur quatre cylindres et demeure, selon Mercury, le plus léger de sa catégorie.  

Notons enfin que la gamme de hors-bord OptiMax à moteurs deux temps a été mise à la retraite.

Mercury-V-8-V-6-175 à 300hp

SEMI HORS-BORD.  Les embases semi hors-bord MerCruiser ont droit à divers changements en 2019. Les bons vieux moteurs quatre cylindres en ligne de 3,0 litres et V6 de 4,3 litres ne sont plus disponibles. Le vide est comblé par le V6 de 4,5 litres qui est offert en versions ECT de 200 et 250 chevaux. La gamme MerCruiser offre donc un choix de trois blocs moteur, soit le V6 de 4,5 litres lancé en 2015, le V8 à petit bloc de 6,2 litres lancé en 2016 (les V8 de 5,0 et 5,7 litre ne sont plus offerts) et trois versions du gros bloc V8 de 8,2 litres.   

Le nouveau 6,2 a repris la philosophie du V6 de 4,5 litres lancé un an plus tôt puisqu’il s’agit d’un moteur entièrement pensé et conçu en tant que moteur marin, et non une version marine d’un moteur automobile. De cette façon, le nouveau 6,2L est exempt des restrictions imposées dans le domaine automobile, qui ajoutent souvent à la complexité et au coût du moteur sans vraiment apporter de bénéfices souhaitables pour une utilisation marine. Il en résulte un moteur qui offre un équilibre optimisé entre la puissance, la durabilité, la facilité d’entretien, la résistance à la corrosion et le silence d’opération. Le nouveau moteur est disponible en diverses configu­rations, soit des versions de 300 et 350 chevaux offertes avec ou sans système ECT. Le bloc moteur de 6,2 litres ou 377 pouces cubes affiche un alésage et une course de 4,0 x 3,75 pouces (101,6 x 95,25 mm).

Le gros bloc de 8,2 litres est offert en trois modèles : 8.2 Mag (380hp); 8.2 Mag ECT; et 8.2 Mag H.O. ECT (430hp). Tous les semi hors-bord Mercruiser fonctionnent avec un indice d’octane de 87 et un mélange d’éthanol à 10%.

 

Mercury Diesel 3.0

INBOARD. La gamme inboard de Mercury comprend six modèles allant du 6,2L de 300 chevaux au 8,2L H.O. de 425 chevaux, tous offerts avec le système de contrôles DTS. Il y a aussi deux moteurs 6,2 TowSport, soit le T6200ECT et le T6200 H.O. destinés aux populaires bateaux de ski spécialisés, produisant respectivement 320 et 370 chevaux. Les deux moteurs proposent des options de personnalisation avec la disponibilité d’accents en noir, rouge ou argent. Au Salon international de Miami 2017, Mercury a annoncé la disponibilité de son système Joystick Piloting pour les applications de croisière à motorisation simple ou double de même que pour les bateaux spécialisés pour les sports nautiques. 

Diesel. La famille MerCruiser diesel a reçu un nouveau membre en août 2018 avec le lancement du nouveau moteur de 3,0 litres offert en cinq configurations de 150 à 270 chevaux. Ce tout nouveau diesel de 3,0 litres a été conçu pour combiner accélération, fiabilité, facilité d’installation et d’entretien et niveaux de bruit et vibration réduits. Le Mercury Diesel 6.7L a été lancé au Salon international de Miami 2017 et est disponible en trois versions de 480, 500 et 550 chevaux. Il est offert en mode inboard classique ou avec le système Zeus.

La gamme diesel propose maintenant sept moteurs différents, chacun offert en plusieurs niveaux de puissance, du TDI 3.0L V6 diesel au 6.7L à bloc six cylindres en ligne. Toute la famille de moteurs diesel utilise un système de refroisissement en boucle fermée avec contrôle thermostatique qui contribue à un système de résistance à la corrosion super efficace, le tout appuyé par une garantie de trois ans. Tous les modèeles diesel peuvent être jumelés à un choix de quatre embases semi hors-bord, soit la robuste et réputée Alpha, de même que les modèles Bravo One, Two ou Three X Diesel. 

Pour plus d’information,  visitez www.mercurymarine.com 

YAMAHA MARINE

Yamaha continue d’offrir un choix varié de moteurs hors-bord, strictement de type quatre temps, qui sont répartis en sept familles pour 2020. 

Yamaha F25

En 2017, Yamaha a lancé pas moins de six nouveaux moteurs : un nouveau 25 chevaux; un nouveau 75 chevaux; un nouveau 90 chevaux; un nouveau V MAX SHO 115 X-Shaft; un nouveau V MAX SHO 175 X-Shaft; ainsi qu’une version à contrôle mécanique du 300 chevaux de 4,2 litres. Yamaha offre maintenant des contrôles mécaniques sur ses modèles F150, F175, F200, F225, F250 et F300. À l’automne 2018, Yamaha a ajouté un tout nouveau moteur de 25 chevaux conçu spécifiquement pour servir de moteur d’appoint, de même qu’un gros hors-bord V8, le XTO Offshore de 425 chevaux qui nous a fortement impressionnés lors de notre essai. 

La gamme de hors-bord portables de Yamaha compte neuf modèles allant de 2,5 à 25 chevaux. En janvier 2016, le F2.5B à monocylindre de 72 cc est devenu le premier nouveau membre de cette famille depuis le F8 lancé à la fin 2014. En 2017, Yamaha a récidivé en lançant le F25C à moteur bicylindre de 432 cc qui est le plus léger de sa catégorie. Il a remporté un Prix pour l’innovation IBEX 2017. Pour l’année modèle 2019, Yamaha a ajouté un tout nouveau 25 chevaux conçu spécifiquement pour le marché des moteurs d’appoint pour la pêche (plus de couple, engrenages plus costauds). Ce nouveau hors-bord ne pèse que 145 livres, soit 28 pour cent plus léger que le F25, déjà réputé pour sa légèreté.

Le milieu de la gamme 2020 compte 8 moteurs hors-bord allant de 30 à 90 chevaux. Le nouveau F90B est 13 livres plus léger que l’ancien F90, qui l’a accompagné au début mais n’est plus disponible. Le récent F75B demeure le 75 quatre temps le plus léger sur le marché.

La famille V MAX SHO offre sept modèles différents en 2019 allant du nouveau VF90 au VF250 X-Shaft. Les V MAX SHO 250 et 150 sont disponibles avec un arbre de 25 pouces (X-Shaft). Les moteurs V MAX SHO de 115 et 175 chevaux, lancés au printemps 2015, sont maintenant offerts en versions X-Shaft comme le nouveau VF 90 VMAX SHO.

Au haut de l’échelle de puissance, Yamaha propose pas moins de sept modèles, allant du F115 lancé en 2016 jusqu’au puissant F350C à V8 quatre temps. Le F115B à bloc quatre cylindres en ligne de 1 832 cc (111,8 po.cu.) est un moteur de nouvelle génération ne pesant que 377 livres. Il utilise un le système SDS pour adoucir l’enclenchement des marches avant et arrière et peut être livré avec des contrôles mécaniques ou électroni­ques. Lancé en 2015, le F175 utilise un bloc quatre cylindres en ligne de 2 785 cc (170,0 po.cu.) doté, comme c’est devenu la norme, de l’injection électronique. Le modèle de 200 chevaux demeure le ploids plume de sa catégorie à seulement 487 livres.

Yamaha 425

La toute nouvelle gamme XTO comprend uniquement le XF425 XTO lancé tout récemment, mais il y des rumeurs que d’autres modèles offshore feront éventuellement surface.  Ce nouveau hors-bord utilise un moteur V8 de 5,6 litres à culasses DACT et 32 soupapes. Il a un alternateur de 90 ampères et fonctionne à l’essence régulière à indice d’octane 87. 

Les cinq modèles Yamaha à désignation High Thrust vont de 9,9 à 60 chevaux.  Ils utilisent une hélice à grand diamètre et pas réduit pour rediriger l’échappement tout en évitant la cavitation. Ils sont particulièrement convoités pour propulser divers modèles de pontons. 

Yamaha offre par ailleurs cinq modèles jet drive allant du tricylindre en ligne de 40 chevaux au quatre cylindres en ligne de 150 chevaux, tous basés sur la version à hélice du moteur correspondant. 

Yamaha a par ailleurs dévoilé un nouvel affichage CL7MD en 2017, offrant des données de systèmes précises et modifiables par l’utilisateur pour jusqu’à quatre moteurs hors-bord sur un même écran, en plus d’une panoplie de fonctions comme des cartes, la détection de poissons et autres capacités graphiques.

Pour plus d’information, visitez www.yamaha-motor.ca 

VOLVO PENTA

Les racines de Volvo Penta remontent à la création de son premier moteur, le B1, dans les années 1900. C’est toutefois en 1959 que Volvo a changé à jamais le monde du moto­nautisme en lançant la toute première embase semi hors-bord, l’Aquamatic créée par Jim Wynne. La compagnie continue depuis ce jour de jouer de façon périodique la carte de l’innovation.

La plupart des nouveautés furent évidemment plus évolutives que révolutionnaires, comme le lancement en 2012 du nouveau V-380 de 364 po. cu. basé sur le moteur GM à petit bloc L96 de quatrième génération. À la fin 2014, Volvo a lancé deux nouveaux moteurs à catalyseur basés sur le V6 GM de 4,3 litres, produisant respectivement 200 et 240 chevaux.   

Volvo Penta s’est une fois de plus éloigné du sentier battu en 2015 avec le lancement d’une nouvelle et révolutionnaire embase inversée, avec hélices faisant face à l’avant. La Forward Drive de Volvo n’est pas sans rappeler l’approche inversée déjà privilégiée par Volvo sur ses systèmes IPS.  La Forward Drive cible particulièrement les bateaux utilisés pour les sports nautiques, où elle augmente de façon significative la marge de sécurité en minimisant le risque de contact d’un rider avec les hélices en cas de chute, tout en favorisant la création d’un sillage efficace. Cette sécurité plus grande est particulièrement importante pour la pratique du wake surf. La Forward Drive permet aussi un déjaugeage plus rapide et des virages plus serrés que la propulsion inboard classique. Le système fournit une alternative très intéressante à la classique approche inboard à arbre d’hélice, et ce à un prix compétitif.  

La Forward Drive peut maintenant être jumelée à pas moins de 11 moteurs (du V6 de 4,3L et 240 chevaux au V8 de 6,2L et 430 chevaux) et est livrée de série ou à titre d’option privilégée sur un grand nombre de bateaux neufs à vocation de sports nautiques.

En novembre 2015, Volvo a annoncé la sortie d’une nouvelle famille de moteurs V8 de 5,3 litres utilisant un système d’injection directe inédit, permettant d’offrir un couple supérieur à bas régime et une meilleure économie de carburant. Le nouveau bloc moteur en aluminium est léger, ce qui permet de produire un rapport poids-puissance vraiment impressionnant. Le système de refroidissement fermé assure une température interne plus constante et une plus grande durabilité, tout en réduisant la corrosion.

Volvo Penta D6 480 Inboard

Au printemps 2017, Volvo Penta a dévoilé son tout nouveau moteur inboard diesel D13 de 1 000 chevaux. Ce gros six cylindres en ligne de 12,8 litres est le moteur le plus puissant de la gamme récréative de Volvo. Le D13 combine l’injection sophistiquée de carburant et la turbocompression à double entrée pour produire sa puissance impressionnante de 1 000 chevaux. Le nouveau moteur a un rapport poids-puissance très favorable qui en fait une excellente option pour la croisière au long cours.

En mai 2019, Volvo a dévoilé six nouveaux produits incluant une toute nouvelle embase DPI Aquamatic de même que les moteurs D4 et D6 diesel de nouvelle génération, qui ont valu à Volvo un autre prestigieux Prix pour l’Innovation IBEX. 

La gamme de semi hors-bord diesel offre par ailleurs une vingtaine de configurations moteur-embase différentes, allant du 2,4L D3 de 140 chevaux à embase SX au 5,5L D6 de 400 chevaux à embase DPH afin de propulser des bateaux jusqu’à 45 pieds. 

La gamme Volvo Penta Aquamatic de moteurs à essence semi hors-bord offre 38 combinaisons moteur/embase différentes, allant du V6 4,3 litres de 200 au V8 de 6,2 litres et 430 chevaux, capables de propulser des bateaux allant de 20 à 45 pieds et offerts en versions avec ou sans convertisseur cataly­tique. 

Pour des yachts compris entre 30 et plus de 120 pieds, la gamme IPS de Volvo comprend neuf moteurs allant de 370 (IPS500 de 5,5 litres) à 1 000 chevaux (le nouveau IPS1350 de 12,8 litres) . La gamme diesel inboard à arbre d’hélice compte 22 choix de moteurs, allant du D1 (13 chevaux) jusqu’au nouveau 1 000 chevaux, incluant le récent D8 de 8 litres. La gamme diesel inboard à propulsion en ligne d’arbre ajoute quant à elle un autre choix étoffé de groupes pro­pulseurs allant du petit D1 d’appoint de 13 chevaux au puissant nouveau D13 de 12,8L et 1000 chevaux.

L’ensemble de la gamme de moteurs marins de Volvo Penta respecte la plus récente norme de l’union européenne, soit la RCD II concernant les émanations polluantes de bas niveau. 

L’ingénieux système Easy Drain de Volvo Penta permettant de drainer le moteur même quand il est à l’eau a remporté un Prix à l’innovation au salon IBEX 2016.

En juillet 2017, Volvo Penta a fait l’acquisition du fabricant de moteurs hors-bord haut de gamme Seven Marine (voir le prochain item). Il s’agit de la seconde entrée dans le monde du hors-bord pour Volvo qui avait acquis la production des moteurs hors-bord Monark-Crescent en 1973. La production de ces moteurs avait cessé avant la fin des années 70.

Volvo Penta a par ailleurs affirmé tout récemment qu’elle prévoyait offrir d’ici 2021 des solutions de propulsion électriques tant sur terre que sur mer. On peut donc s’attendre à découvrir dans un avenir relativement rapproché de nouveaux groupes propulseurs marins de type hybride ou entièrement électriques. 

Pour plus d’information visitez www.volvopenta.com

SEVEN MARINE

Seven Marine 527

La compagnie de moteurs hors-bord Seven Marine a été lancée en 2010 par un groupe d’ingénieurs et de techniciens comptant plusieurs années d’expérience. Basée à Milwaukee au Wisconsin, la compagnie s’est donné comme mission de produire les hors-bord les plus puissants, technologiquement avancés et performants de la planète. En juillet 2017, Volvo-Penta a acquis la majorité des parts de Seven Marine.

Seven Marine offrait à ce moment deux modèles distincts : un 557 chevaux disponible en trois versions (de base, GT et CR); et un modèle de 627 chevaux. L’arrivée de Volvo dans le portrait a rapidement fait évoluer les choses puisque deux nouveaux modèles ont été lancés en 2018, soit les modèles 527 et 577, qui viennent remplacer l’ancien 557. Volvo a aussi obtenu la certification CE lui permettant de vendre ses moteurs Seven sur le marché européen.

Seven Marine 627SV

Les nouveaux  527 et 577 produisent respectivement 527 et 557 chevaux et sont basés sur le V8 compressé de 6,2 litres avec refroidissement en circuit fermé, embrayage en bain d’huile et injection élecronique. Le 627 utilise le même bloc de 6,2 litres mais produit 627 chevaux.

Un nouvel entraînement à rotation inverse est offert sur les trois moteurs. Il donne accès à la plus grande surface de pale de cette catégorie avec des hélices de 18 à 19,5 pouces offertes en modèles à quatre ou cinq pales. 

En 2019, Seven Marine a ajouté en option une garantie prolongée de deux ans, en plus des trois ans de la garantie de base.

Pour plus d’information, visitez www.seven-marine.com 

SUZUKI MARINE

Suzuki Canada a célébré son 50e anniversaire en 2015. De plus en plus présente chez nous, sa division marine offre une gamme étendue de hors-bord quatre temps allant de 2,5 à 300 chevaux.

Suzuki 150

La famille des moteurs portables compte huit modèles allant de 2,5 à 30 chevaux, incluant les DF15A et DF20A à injection sans batterie de même que les DF25A et DF30A qui ont remporté un prix pour l’Innovation chez les moteurs hors-bord au salon IBEX 2014. Ces moteurs permettent de profiter des avantages de l’injection côté démarrage, efficacité et consommation, sans l’encombrement d’une batterie externe. En 2018, de nouveaux DF4A et DF6A plus efficaces et plus silencieux ont remplacé les modèles précédents tout en étant proclamés les plus légers de leur catégorie.

Le milieu de la gamme compte 14 modèles différents allant du tricylindre de 40 chevaux au quatre cylindres de 200 chevaux qui utilisent le système d’alimentation à mélange contrôlé Lean Burn Fuel System. Ce dernier réduit la consommation jusqu’à 14% dans les moyens régimes.

Suzuki DF350A

La gamme haute puissance de Suzuki proposait déjà quatre modèles basés sur le bloc V6 à 55 degrés allant de 225 à 300 chevaux. La puissance supérieure est passée à 350 chevaux avec l’arrivée du nouveau Suzuki 350 qui est un design tout neuf à moteur V6 de 4,4 litres à culasses DACT comptant 24 soupapes. Le nouveau moteur est doté de la double injection multipoint séquentielle et du système de combustion Lean Burn de Suzuki, de même que d’un rapport final de 2,29 :1 avec système à double hélice. Ce moteur est offert en mode à rotation inversée pour configuration à double propulsion.

La couleur de base des hors-bord Suzuki est le noir, mais le blanc est aussi offert si désiré. La gamme SS a quant à elle un fini noir mat avec accents en rouge. Le plan de protection 3+3 de Suzuki (garantie de six ans) est offert sur tous les modèles.

Pour plus d’information, visitez www.suzuki.ca 

HONDA MARINE

Le célèbre motoriste japonais offre des moteurs hors-bord allant de 2,3 à 250 chevaux. Il y a six modèles portables de 2,3 (le plus léger de cette catégorie) à 20 chevaux, incluant le récent modèle de 4 chevaux à réservoir à essence intégré de 1,5 litres qui est offert en versions à arbre court (15 pouces) ou long (20 pouces).


Honda BF115

Le milieu de la gamme Honda comprend huit modèles  allant de 25 à 90 chevaux. Le haut de la gamme Honda va du 115 chevaux (offrant la plus forte cylindrée de l’industrie dans sa catégorie avec son bloc de 2 354 cc ou 144 po. cu.) au porte-étendard de la gamme, le BF250 de 250 chevaux. Basé sur le moteur de l’acclamée fourgonnette Honda Odyssey, ce hors-bord à V6 de 3,6 litres et 24 soupapes avait remporté une Prix pour l’innovation IBEX l’année de son lancement. 

Toute la gamme hors-bord Honda offre une garantie de cinq ans et respecte les normes Trois Étoiles de la très stricte California Air Resources Board (CARB).  

En 2017 au Salon international du bateau de Miami, Honda a présenté un moteur à design novateur avec un genre d’aileron intégré en fibre de carbone qui semblait beaucoup plus être un exercice de style qu’un véritable prototype. Nous n’avons rien pu apprendre de plus sur ce concept depuis, alors il faudra patienter pour connaitre la suite, s’il y a.

Pour plus d’information,  www.marine.honda.ca  

TOHATSU  

Tohatsu se distingue en étant le plus vieux fabricant de moteurs hors-bord du Japon. La Tohatsu America Corporation se charge de la distribution des moteurs hors-bord Tohatsu au Canada et aux États-Unis. La gamme hors-bord Tohatsu se divise en quatre segmants, soit portables, milieu de gamme, haute puissance et TLDI.

Tohatsu 250 HP

Tohatsu offre 11 modèles portables de 2,5 à 20 chevaux, incluant les modèles de 4, 5 et 6 chevaux dotés d’un un levier de changement de marche fixé à l’avant du moteur, une première dans cette catégorie de puissance. Il y a aussi un modèle de 5 chevaux fonctionnant au propane.

Tohatsu offre de plus sept hors-bord de moyenne catégorie allant de 25 à 90 chevaux. Le 25 chevaux utilise un bloc tricylindre de 526 cc et est doté d’un système d’injection d’essence sans batterie. Le 90 chevaux est un quatre cylindres de 1,5 litres qui ne p^èse que 366 livres.

Tohatsu 250 HP

La gamme compte aussi cinq plus gros moteurs allant du quatre cylindres en ligne à 16 soupapes de 115 chevaux au V6 de 3,5 litres de 250 chevaux, avec alternateur de 90 ampères et système d’admission à double circuit assurant l’arrivée d’air plus frais. 

La gamme de moteurs deux temps à injection directe TLDI ne compte plus que deux modèles en 2020, soit un modèle jet drive de 35 chavaux et un modèle à hélice de 40 chevaux.  Utilisant un système d’injection directe à basse pression, ces moteurs continuent d’offrir aux plaisanciers qui le désirent les avantages de légèreté et de simplicité de l’approche deux temps.

Tous les moteurs Tohatsu respectent les normes de pollution américaines EPA, incluant la cote CARB 3-Star de la Californie, et comportent une garantie de cinq ans.   

Pour plus d’information, visitez wwww.tohatsu.com/outboards

NISSAN MARINE

Nissan Marine a cessé la vente de moteurs hors-bord il y a quelques années, mais il demeure bon de rappeler que tous les hors-bord Nissan demeurent pleinement compatibles avec les pièces et accessoires Tohatsu.  

TORQEEDO (Deutz)

Après avoir progressé durant 12 ans grâce à l’apport de capital de risque, le spécialiste du moteur hors-bord électrique Torqeedo a été racheté par Deutz en 2018. Fondé en 1864, Deutz a fourni des moteurs diesel et au gaz naturel hautement efficaces aux secteurs des véhicules industriels, agriculturaux et commerciaux. L’opération semble avoir été profitable des deux côtés. Deutz gagne une expertise de grande valeur dans le domaine des moteurs électriques tandis que Torqeedo bénéficie d’une longue et riche expertise dans les secteurs des ventes, du service et de l’approvisionnement. Une expansion notable de la gamme Torqeedo devient dès mainte­nant probable dans un avenir rapproché.

En ce moment, la gamme de moteurs n’utilisant pas de carburant fossile atteint 14 modèles, allant du tout petit hors-bord produisant l’équivalent d’un hp jusqu’à un hors-bord de catégorie commerciale produisant 80 chevaux. 


Torqeedo Cruise 10

Torqueedo propose aussi des systèmes de propulsion électrique inboard, les Deep Blue i-1400 et i-1800, qui sont disponibles en versions de 40 ou 80 chevaux, avec entraînement par ligne d’arbre. Les batte­ries à haut rendement du Système Deep Blue comprennent une garantie de performance à long terme. Neuf ans après leur mise en service, les batteries vont toujours produire 80 pour cent de leur capacité d’origine, même si vous les utilisez à chaque jour. La gamme Deep Blue est assez étendue pour permettre des systèmes de propulsion équivalents à 40 chevaux et, en mode jumelé, jusqu’à 160 chevaux. 

Torqeedo DeepBlue i 1800

Lancé il y a quatre ans, le système Torq Trac est en fait un tableau de bord pour moteur électrique qui utilise votre téléphone intelligent pour vous renseigner sur l’état de la charge restante. Torqeedo offre toujours son chargeur de batterie à alimentation solaire de 45W qui permet de conserver la charge des petits modè­les gratuitement, en puisant l’énergie du soleil. La batterie Power 26-104 lithium ion est dotée d’un système dit intelligent qui protège contre l’éventualité d’un court-circuit, d’une surcharge ou d’inversion de polarité, tout en produisant un substantiel 2 685 W/h pour un poids de seulement 55 livres.

Les moteurs électriques Torqeedo repésentent une solution parfaite pour les plaisanciers qui désirent naviguer sur un lac qui interdit ou limite l’utilisation de moteurs à essence ou diesel. 

Pour plus d’information visitez www.torqeedo.com  

LEHR

Nous vous avons parlé pour la première fois des hors-bord Lehr alimentés au propane en 2011. À l’époque, la firme offrait deux modèles de 2,5 et 5 chevaux alimentés par une petite bonbonne de propane vissée, telle qu’utilisée sur de petits barbecues portables. Puis en 2014, un hors-bord de 9,9 chevaux a été ajouté à la gamme.  

Lehr 25 hp

Un moteur alimenté au propane ne pollue pas l’eau, ne produit pas d’émanations nocives, démarre facilement et n’exige aucun hivernage côté alimentation. Le propane a un indice d’octane de 110 comparativement à entre 87 et 93 pour l’essence à la pompe, ce qui se traduit par plus de puissance pour chaque coup de piston. La technologie brevetée de Lehr à régulateur de pression en trois phases et à alimentation par aiguille permet d’obtenir un mélange précis qui libère toute la puissance tout en réduisant considérablement les émissions polluantes. En 2017, lors de sa certification EPA, le hors-bord au propane Lehr de 15 chevaux a émis 53 % moins de monoxyde de carbone que tout autre moteur de sa catégorie.

En 2015, Lehr a annoncé l’arrivée d’un nouveau hors-bord de 25 chevaux utili­sant un bloc moteur de 498 cc (30,4 po.cu.). Il est doté d’une batterie interne pour alimenter le démarreur électrique, éliminant l’encombrement d’une batterie externe et son filage. Alimenté par un réservoir de propane à distance, le nouveau 25 hp pèse seulement 172 livres avec un arbre de 20 pouces et 194 livres avec un 25 pouces. Il est garanti pour trois ans.

Pour plus d’information, visitez www.golehr.com 

MINN KOTA

C’est en 1934 que l’inventeur du moteur de pêche à la traîne électrique,  O. G. Schmidt, a décidé de commercialiser son idée en utilisant les abréviations de sa ville et de son état de résidence pour le nommer. Plus de 80 ans plus tard, Minn Kota est une division de Johnson Outdoors et offre une panoplie de moteurs de pêche électriques pour eau douce ou pour eau salée de 12, 24 et 36 volts, se fixant au tableau arrière ou pour une installation à l’avant du bateau, plus un nouveau modèle hors-bord de deux chevaux.

MinnKota-Ulterra

La gamme comprend présentement neuf modèles pour eau douce se fixant au pont avant de même que quatre modèles se fixant à l’arrière. Au choix, la direction peut être actionnée par câble ou par commande électrique. Il y a aussi un hors-bord électrique de 48 volts qui peut foncer à pleine vitesse pendant deux heures sur la même charge. L’unique gamme de moteurs électriques de pêche à la traîne  « engine mount » allant de 55 à 160 livres de poussée s’installent directement sur la plaque de cavitation du moteur hors-bord principal.

La direction peut être actionnée par câble, par commande électrique ou à la main. Certains modèles Minn Kota proposent le système i-Pilot Link qui utilise la technologie GPS et la connectivité électronique  pour permettre à ces moteurs de communiquer avec des sondeurs Humminbird et des cartes GPS électroniques LakeMaster. « La possibilité d’enregistrer et de mettre en mémoire des données concernant la localisation sur le sondeur pour ensuite voir le moteur de pêche à la traîne électrique utiliser ces données pour naviguer de façon automatique est en quelque sorte un rêve réalisé pour plusieurs pê­cheurs, a déclaré de directeur des produits senior Dave Maryanov. Avec le système i-Pilot Link, c’est chose faite. ».

Pour plus d’information, visitez www.minnkotamotors.com

MOTORGUIDE

MotorGuide s’est fait un nom dans le domaine du moteur de pêche à la traîne électrique dans les années 1960 en lançant leur modèle Guide-Rite, le premier a breveter l’utilisation d’un système de direction à crémaillère facilitant grandement le contrôle directionnel du bateau.   

Motorguide-Xi5

Aujourd’hui, la compagnie offre quatre familles de produits, soit les R, X, Xi et la toute nouvelle gamme Tour. Chacune offre des modèles de 12, 24 ou 36 volts avec des longueurs d’arbre allant de 30 à 72 pouces.

Les modèles Freshwater produisent une poussée de 30 à 109 livres. Chacun est offert avec des contrôles à main ou à pied (ou optez pour le sans fil) avec une hélice à trois pales Machette III conçue par Mercury.  

Les nouveaux modèles Tour et Tour Pro sont disponibles depuis janvier 2020 offrent une direction actionnée par câble. Le modèle Tour Pro se distingue avec son système de navigation Pinpoint GPS qui permet un ancrage électronique jusqu’à trois fois plus précis que la concurrence, permettant aux pêcheurs de demeurer au coeur de l’action même par grand vent et fort courant.

MotorGuide a inventé le moteur de pêche électrique pour eau salée et offre maintenant six modèles de ce type à alimentation de 12, 24 ou 36 volts et à poussée allant de 45 à105 livres.

Pour plus d’ information www.motorguide.com