Comme le veut la coutume, nous vous présentons dans ce premier numéro de la nouvelle année (qui coincide comme par hasard avec la tenue du Salon du bateau de Montréal) un tour d’horizon des principales nouveautés proposées par les divers fabricants, tant côté bateaux que propulsion. Balayée par la tempête financière qui a fortement secoué l’économie américaine, l’industrie du motonautisme n’a eu d’autre choix que d’opérer un changement de cap majeur ces dernières années afin de regagner les eaux calmes de la reprise. Lorsque nous examinerons avec un certain recul cette période difficile dans quelques années, l’année 2013 risque de se démarquer comme celle qui a fourni un coup de barre majeur à ce changement de cap. Non seulement les nouveautés proposées pour cette nouvelle saison de navigation sont-elles nombreuses – plusieurs sont carrément audacieuses.

Par Claude Léonard

Comme le veut la coutume, nous vous présentons dans ce premier numéro de la nouvelle année (qui coincide comme par hasard avec la tenue du Salon du bateau de Montréal) un tour d’horizon des principales nouveautés proposées par les divers fabricants, tant côté bateaux que propulsion. Balayée par la tempête financière qui a fortement secoué l’économie américaine, l’industrie du motonautisme n’a eu d’autre choix que d’opérer un changement de cap majeur ces dernières années afin de regagner les eaux calmes de la reprise. Lorsque nous examinerons avec un certain recul cette période difficile dans quelques années, l’année 2013 risque de se démarquer comme celle qui a fourni un coup de barre majeur à ce changement de cap. Non seulement les nouveautés proposées pour cette nouvelle saison de navigation sont-elles nombreuses – plusieurs sont carrément audacieuses.

Un bel exemple orne la couverture de ce numéro. L’étonnant nouveau Sea Ray 370 Venture redéfinit le cahier de charges d’un express cruiser de 37 pieds en privilégiant la double propulsion hors-bord. Ce choix ne devrait probablement pas nous étonner tant que ça puisque la propulsion hors-bord effectue un retour irrésistible chez la plupart des fabricants de bateaux depuis environ trois ans. Ce qui change ici, c’est la vocation et l’échelle du nouveau modèle hors-bord lancé.

Côté moteurs pour 2013, le nombre de tout nouveaux hors-bord est plutôt res- treint. La grosse nouvelle est l’arrivée de sophistiqués systèmes de pilotage électronique de type joystick pour moteurs hors-bord. Nous vous présentons un premier essai du nouveau système Mercury à la page 34 de ce numéro, et Yamaha s’apprête aussi à en offrir un. En dirigeant chaque moteur (ces systèmes ne fonctionnent qu’en application multiple) de façon indépendante, il est possible de déplacer le bateau de façon étonnante à basse vitesse, comme le font les systèmes à joystick de Volvo Penta et Mercury sur les yachts.

Parlant de Volvo, le motoriste suédois lance officiellement en 2013 ce que plusieurs attendaient, soit un groupe semi hors-bord haut de gamme utilisant une version marine du nouveau V8 GM de quatrième génération (Gen-IV ou L96). Baptisé Volvo V8-380, ce nouveau moteur prend la relève du 8,1 litres dans la gamme Volvo. Selon les premiers essais, il dame facilement le pion à l’ancien gros bloc tant côté vitesse qu’économie d’opération et réduction des émanations.

La propulsion électrique franchit quant à elle une nouvelle étape en 2013 avec l’arrivée d’un nouveau modèle de 80 chevaux chez Torqeedo. Campion Marine de Colombie Britannique a de son côté mis à l’eau un prototype de son tout nouveau Chase 550 propulsé par un autre hors-bord électrique de 80 chevaux, développé celui-là par ReGen Nautic de Floride.

Bayliner Element 2013

Bayliner Element 2013