Un bateau qu’on peut résumer en un mot :spectaculaire.

Nous effectuons et publions des essais de bateaux depuis plus de 30 ans. Cette vaste expé-rience nous permet de conserver un certain recul quand un yacht visuellement impressionnant et spectaculaire comme ce Carver C52 tente de nous aguicher. Notre premier réflexe est même de résister à cette attaque de charme en y opposant une combinaison de scepticisme et de pragmatisme. Malgré cette approche prudente, le Carver C52 a vite fait de nous subjuguer. Ce yacht est non seulement spectaculaire : il est spectaculairement réussi. Et ce à tous les niveaux.

La cabine des maîtres est vraiment quelque chose.

L’aménagement extérieur du C52  vous invite à profiter du grand air dans le luxe et le confort. Le cockpit propose une grande banquette arrière qui se montre profonde, moelleuse et très confor-table. On trouve d’autres places assises et une machine à glaçons près de la porte d’entrée vers l’intérieur. La console de divertissement avec un second frigo et du rangement est une option quasi incontournable à notre avis. L’auvent rétractable Sure Shade permet de se mettre à l’abri d’un soleil trop insistant. À l’avant, le pont offre deux places assises pour parfaire son bronzage et admirer le paysage. On s’y déplace facilement et en sécurité, bien protégé par le balcon bien conçu.

Le réfrigérateur / congélateur en inox peut contenir assez de nourriture pour une croisière d’un mois.

De grandes portes coulissantes vous mènent directement dans le coin cuisine. Ceux qui aiment recevoir à bord seront comblés. Le comptoir en L blanc est très spacieux et fonctionnel. Juste en face, le réfrigérateur en inox est surdimensionné et directement accessible. Les deux grands tiroirs du congélateur juste en dessous peuvent contenir des victuailles pour un bon mois. Il y a aussi un four micro-ondes/à convection et beaucoup de rangements. Une porte en verre permet d’admirer vos meilleures bouteilles de vin et votre scotch préféré.

Juste devant, le luxueux coin repas en U entoure une grande table en bois soutenue par deux pattes. La fenestration permet une vue imprenable sur 360 degrés et le toit rétractable vous transporte sous les étoiles. Il y a aussi une grande banquette pour trois personnes.

Le design du poste de commande est important sur un yacht de cette taille. Celui de ce Carver est vraiment réussi. Le double siège du capitaine est très confortable, offre une excellente visibilité et place tout à portée de main. Les deux grands affichages Raymarine sont faciles à consulter, tout comme le système de contrôle des deux moteurs Cummins. Nous avons aimé l’emplacement du joystick qui permet de se placer au milieu du bateau pour obtenir une vue directe sans obstruction, même vers l’arrière, tout en opérant le contrôle avec la main de son choix.

Tout à l’avant, la cabine en V propose un lit queen avec accès des deux côtés et beaucoup de rangement. La lumière naturelle provenant des deux côtés et du haut décuple l’effet d’espace. Il y a une troisième cabine avec couchettes superposées et une grande penderie pour d’autres invités. La salle de bain avant a une douche debout autonome et cache le combiné laveuse/sécheuse LG derrière une porte.

Nous avons parlé de troisième cabine parce que la cabine des maîtres se trouve au niveau inférieur vers le centre du bateau. Une entrée privée juste devant le coin cuisine y donne accès. Capable d’impressionner les riches et célèbres, cette cabine est aussi spacieuse et claire qu’elle est luxueuse et confortable. La hauteur sous barrots est de 6’4’’ et plus. En plus du grand lit, il y a une grande banquette, des penderies, des tiroirs et même un grand écran de télé. La salle d’eau privée offre une petite baignoire avec siège en bois pour la douche.

Le compartiment moteur abritant les deux diesel Cummins 600 est aussi bien réalisé que le reste de ce Carver. Avec les entraînements Zeus sous les blocs moteurs, l’encombrement est réduit au minimum et tout est superbement disposé et organisé. À l’arrière, notre bateau d’essai avait une petite cabine optionnelle pour l’équipage avec toilette et douche séparées. Avec l’aménagement de base, cet espace est dédié au rangement.

La troisièeme cabine est équipée de couchettes individuelles.

Nous recommandons nettement la plateforme de baignade surdimensionnée offerte en option sur ce Carver. Elle ajoute littéralement une autre dimension au bateau. Optez pour la commande hydraulique pour facilement vous tremper les orteils dans la mer, tout en rangeant faci-lement une annexe ou des motomarines.

Une fois lancé sur l’eau, le C52 Coupe peut affronter tout ce vous lui présentez. Le design de sa coque n’est pas seulement spectaculaire au coup d’œil, il fait admirablement bien le travail sur le plan fonctionnel. Avec les gros diesel Cummins et les entraînements Zeus de type pod, le Carver C52 déjauge sans sembler faire d’effort puis découpe la surface avec aplomb et précision. Nous nous attendions à ce que la largeur généreuse de presque 16 pieds (en fait 15 pieds et 8 pouces) de la coque freine quelque peu son élan, mais ce n’est pas le cas. Le C52 accélère proprement sans donner l’impression de peiner. Avec 550 gallons de carburant à bord, les deux moteurs Cummins 600 (pour un total de 1 200 chevaux) équipés d’hélices à quatre pales de 29 pouces (35 de pas) lui ont permis de déjauger en 8,2 secondes. À plein régime, la vitesse de pointe a atteint 36,5 mi/h. Il y a évidemment un prix à payer pour filer à une telle vitesse avec une embarcation de cette taille : à fond, la consommation se chiffre à 63,3 gallons par heure. À une vitesse de croisière beaucoup plus raisonnable mais agréable de 21,8 mi/h, la consommation est réduite de presque 50 pour cent, se chiffrant à 32,1 gph.

Avec ses deux gros moteurs diesel, le C52 file en grand.

Une des caractéristiques d’opération de ce bateau qui nous a agréablement surpris est son grand silence de navigation. À plein régime, le niveau de bruit mesuré en décibels au poste de commande était seulement 77 dBA. Pour pla-cer ce chiffre en contexte, il faut savoir qu’une conversation normale se situe entre 60 et 65 dBA et que le bruit dans l’habitacle d’une voiture de tourisme se situe à environ 70 dBA. Une sonnerie ty-pique de téléphone joue dans les 80 dBA.

Carver a vraiment donné un coup de barre vers le haut avec son nouveau C52. Ce yacht de catégorie moyenne est superbement conçu et arrive à s’imposer en subjuguant vos sens tout en satisfaisant votre côté rationnel. Il épate au quai et livre la marchandise en croisière.

SHARE
Previous articleFour Winns H190
Next articleGlastron GTS 180