Réparation de la fibre de verre

Apprendre la bonne technique pour gagner du temps et vous protéger.

par Dusty Miller

Que vous soyez propriétaire d’un cruiser ou d’un bateau performant et puissant, une chose est sûre : la fibre de verre avec laquelle il est conçu nécessitera un certain entretien et des réparations occasionnelles. La réparation de la fibre de verre n’est pas chose facile. Ce n’est pas tout le monde qui veut ou peut se lancer dans cette entreprise. Il s’agit d’une tâche exigeante en main-d’œuvre qu’il est parfois préférable de confier à un professionnel. 

Si vous n’êtes pas en mesure de faire les réparations vous-même, la meilleure chose à faire est de choisir un atelier de réparation qualifié qui le fera pour vous. L’atelier de réparation que vous choisirez devra être bien équipé, éclairé et propre. Le personnel devra aussi être en mesure de vous expliquer les réparations nécessaires. De plus, soyez attentifs aux devis qui vous seront présentés. Si un prix semble trop beau pour être vrai, c’est probablement le cas, et plusieurs raisons peuvent expliquer cela. Par exemple, l’employé qui a établi votre devis peut ne pas être pleinement qualifié pour le faire ou ne pas pouvoir le respecter. Si des réparations importantes doivent être effectuées sur votre bateau, exigez toujours un devis écrit ainsi que des références.

Pour ceux d’entre vous qui souhaitent s’attaquer à la réparation de la fibre de verre et du gelcoat, lisez bien ce qui suit. Si vous avez eu la malchance de heurter un objet sous l’eau cet été, vous devriez tout d’abord inspecter votre coque (hors de l’eau) afin de déterminer s’il elle a été endommagée. Une fois que les zones abîmées auront été identifiées, vous pourrez déterminer l’étendue des dégâts. 

Si l’impact a été important, vous aurez probablement besoin de gelcoat et de fibre de verre. Certains dommages seront évidents, mais, la plupart du temps, il y aura aussi des problèmes cachés tels que la délamination. Une des façons de détecter la délamination est de taper sur la coque avec un maillet en caoutchouc. Vous obtiendrez un son distinct lorsque vous taperez sur la zone affectée et un son « plein » lorsque vous taperez ailleurs.

La meilleure (et parfois la seule) façon de déterminer la quantité de réparation requise consiste à gratter la zone affectée. Une fois le gelcoat retiré, vous pourrez observer la fibre de verre endommagée qui apparaîtra blanche. Ce matériau doit être enlevé et préparé pour la réparation. Pour savoir quelle quantité de matériaux vous devez retirer, suivez la règle du 3 pour 1. Par exemple, si la zone endommagée mesure un pouce de large et trois pouces de long, il vous faudra gratter une zone de trois pouces de large et de neuf pouces de long. Ces mesures peuvent varier si la zone a subi un impact important et que la fibre de verre environnante s’est comprimée ou présente des fissures de contrainte.

Maintenant que vous avez déterminé l’étendue des dégâts, vous devez tenir compte de la teneur en humidité de la structure existante. Effectivement, l’eau empêche la résine de durcir. La plupart des ateliers de réparation réputés utilisent un humidimètre qui détecte la présence d’eau et le degré de saturation. Vous pouvez également vérifier la présence d’humidité en collant un morceau de plastique transparent sur la zone en question et en le laissant reposer toute la nuit. Si le plastique est humide au matin, vous saurez que la zone l’est elle aussi, et vous ne pourrez pas procéder aux réparations. Si nécessaire, accélérez le séchage à l’aide de ventilateurs ou de radiateurs.

Une fois que la zone sera complètement sèche, vous serez prêt à installer la fibre de verre. Commencez par appliquer de fines bandes au centre de la zone à réparer, puis ajoutez progressivement des couches plus larges. Assurez-vous de bien faire se chevaucher les couches. La quantité de verre nécessaire dépendra de l’étendue de la réparation. Ensuite, déroulez bien la fibre de verre dans le but d’éliminer toutes les bulles d’air. N’oubliez pas que la zone devra encore être recouverte de 15 à 18 millilitres de gelcoat, donc la couche de fibre de verre doit être légèrement plus basse que votre surface finie. Lorsque l’application de la fibre de verre est terminée et qu’elle a durci, poncez toute la surface et appliquez une couche de gel de couleur assortie. Enfin, poncez et polissez la surface. La réparation sera invisible à l’œil nu.

D’autres précieux conseils : si vous décidez d’entreprendre vous-même la réparation, demandez autant de conseils à des professionnels que possible, portez de l’équipement de protection (y compris des gants et des lunettes) et gardez une grande quantité d’eau ou une douche oculaire à portée de main au cas où vous vous éclabousseriez les yeux avec de la résine ou des produits chimiques. Gardez à l’esprit que tous les produits chimiques que vous utilisez produisent des gaz très volatils, c’est pourquoi vous devez protéger vos poumons et avoir une très bonne ventilation. Cela est indispensable. D’ailleurs, ne fumez pas et n’allumez aucune flamme autour de votre poste de travail. Vous devez manipuler les matériaux que vous utilisez avec attention.

Les côtés de la coque et les ponts auront besoin de réparations occasionnelles, mais ces réparations ne nécessitent généralement pas autant de travail que les réparations de la coque qui se situent sous la ligne de flottaison. Les petits éclats, quant à eux, peuvent être facilement réparés en préparant correctement la surface endommagée, en appliquant un gel de couleur assortie puis en la ponçant et en la polissant.

Vous pouvez normalement réparer les fissures de contrainte en suivant la règle du 3 pour 1. Dans de nombreux cas, les fissures de contrainte qui se trouvent en surface seront traitées uniquement au gelcoat puisque la fibre de verre et le gelcoat ont des capacités de flexion différentes. Un entretien général et le respect des limites de la fibre de verre réduiront considérablement les fissures de contrainte.

Vous pouvez économiser beaucoup d’argent en réparant et en entretenant correctement la fibre de verre. De cette façon, vous maintenez la valeur de revente de votre bateau, gardez votre bateau en parfait état pour la prochaine saison et passez plus de bons moments sur l’eau!

About Les Plaisanciers

vérifier aussi

L’hélice, camarade de la navigation

Comment choisir et tirer le maximum de votre hélice. Par le Capitaine Bill Jennings C’est …