A l’occasion, il est plaisant de voguer rapidement d’un endroit vers un autre. Lorsqu’on enfonce les gaz, la coque s’élève pour ensuite se recoucher et planer à la surface des eaux. On peut alors entendre le moteur rugir et on perçoit l’accélération. Il est évident que plus votre cylindrée est imposante, plus l’effet d’entrainement est important.

Il peut être grandement décevant pour un propriétaire de pousser la manette au maximum et d’avoir l’impression de ne pas obtenir le rende-ment souhaité, ou pire encore, de ne pas pouvoir atteindre la vitesse maximale d’antan. Pour en savoir plus sur le sujet, j’ai interrogé Pierre Lefrançois de la Marina BoBiNo, à Laval. Voici l’essentiel de ses propos.

<h3>Le bon pas</h3>

Un des facteurs ayant la plus grande influence sur vos performances, est sans contredit le choix de l’hélice. Vous aurez beau faire plusieurs autres démarches, mais ce point demeure critique.Vérifiez tout d’abord quel doit être le régime moteur maximal de votre engin. Par exemple, un 115 forces peut tourner entre 5500 et 6000 tours à la minute. Il faut donc sélectionner cet outil de propulsion en fonction de cette donnée, afin de déterminer l’inclinaison idéale de l’hélice, qu’on appelle le pas, ou le pitch. À plein régime, avec un réglage adéquat de l’assiette, votre moteur devrait tourner à près de 6000 tours, si vous souhaitez vous déplacer rapidement.

Rappelez-vous qu’un modèle en acier inoxydable ne se déformera pas comme ceux en aluminium. Vous aurez alors un meilleur contrôle, et vous pourrez incliner encore plus le moteur afin de réduire la friction du bateau. Avec le bon outil, vous gagnerez quelques kilo-mètres à l’heure de plus, à coup sûr.

mercury<h3>La coque</h3>
En premier lieu, il faut bien vérifier les parois externes de votre bateau qui sont en contact avec l’eau. N’hésitez pas à faire un bon nettoyage au besoin. Si votre embarcation est fabriquée avec de la fibre de verre, cirez la surface afin que votre investissement glisse plus facilement sur les flots.

Si votre véhicule marin passe une partie de l’été à l’eau, il est possible que des dépôts végétaux et des petites herbes aquatiques adhèrent fermement à votre coque. Ces matières organiques agiront inévitablement comme un frein lors de vos déplacements et votre embarcation ne pourra plus aussi bien glisser sur les lacs et les rivières. Si vous avez beaucoup de difficulté à enlever ces micro-organismes non désirés et que même après avoir frotté vous voyez encore des cernes jaunâtres qui semblent imprégnés, vous devez acheter et appliquer un produit spécialement conçu à cet effet comme du Hull Cleaner ou encore mieux, du Aquapro 8271 Nettoyeur pour algues et crusta-cés. Ces derniers vous faciliteront gran-dement la tâche.

mercury-helice

Une bonne inspection visuelle s’impose également. Si vous apercevez des éraflures, il faut légèrement les sabler et enlever toutes les aspérités apparentes. Pour les embarcations de fibre, tentez de détecter les traces évi-dentes, les bris, les coins écaillés, etc., qui créent certaines turbulences qui peu-vent vous ralentir. Pour les modèles en aluminium, assurez-vous qu’il n’y ait pas de rivet défectueux, manquant ou mal ancré. Si c’est le cas, faites-les reta-per ou remplacer.

Mécanique

Une des premières opérations à faire pour maximiser vos performances, consiste à procéder à une bonne mise au point de votre moteur. Profitez-en aussi pour faire changer vos bougies d’allumage.Si vous possédez un quatre-temps, un changement d’huile à moteur et des différents filtres s’impose peut-être.Pour les modèles à injection, il est recommandé d’ajouter du nettoyant à injecteurs directement dans l’essence. Ce produit décrassera ces pièces qui ali-mentent votre engin. Les usagers obtiennent habituellement une meilleure accélération, une vitesse de pointe accrue et une consommation moindre, car le moteur brûlera alors mieux l’essence tout en polluant moins.

Si vous n’avez pas changé l’huile du pied, l’automne dernier, il serait astucieux de le faire.Finalement, assurez-vous qu’il n’y a pas d’eau dans la cale et de ne pas traî-ner inutilement trop de poids.