Des points de pivot

Utilisation des points de pivot

Parfois, lorsqu’un grand navire commercial manœuvre dans un espace restreint avec un vent fort, le capitaine fait reculer son navire autour d’un grand pylône et fait pivoter son navire autour de ce point. Cette manœuvre est très efficace et permet de réussir l’accostage. Même si votre bateau ne mesure pas plus de 80 pieds ou n’est pas chargé de 100 tonnes de marchandises, la même technique peut être appliquée lorsque vous manœuvrez dans les espaces restreints d’une marina.

La première étape de cette technique consiste à examiner l’eau autour de votre bateau et à vérifier la direction du vent. Ne vous fiez pas au rapport maritime, qui ne vous renseigne que sur le vent en eau libre. En effet, le vent peut être complètement différent le long du rivage, dans les baies ou les marinas. Mais selon toute vraisemblance, il y aura des rafales.

La chose naturelle à faire est d’attendre que le vent passe momentanément. Cependant, il est préférable de démarrer lorsque le vent est le plus fort, car il y a toujours un intervalle de temps entre le moment où vous engagez vos moteurs et celui où le bateau commence à tourner. Par exemple, si vous démarrez au plus fort de la rafale, votre bateau se déplacera pendant l’accalmie. Si vous commencez pendant l’accalmie, le vent va probablement se lever, ce qui rendra difficile le contrôle de votre bateau.

Disons que vous voulez rentrer dans une cale qui s’ouvre à l’ouest, que le vent souffle du sud et que votre approche se fait du nord, face au vent. Comme vous devez reculer dans la cale, vous devrez peut-être faire un virage de 180 degrés dans le canal de la marina. Je trouve qu’il est plus facile de reculer face au vent à basse vitesse que d’avancer. Si vous avancez la proue en premier, le vent va immédiatement attraper la proue et vous devrez manœuvrer rapidement pour compenser la direction dans laquelle le vent pousse votre bateau. Si la poupe n’est pas pointée, vous avez un peu plus de temps pour réagir lorsque votre bateau tombe dans le vent. Maintenant, il est temps d’entrer dans la cale comme l’un de ces capitaines experts.

En utilisant la manette des gaz sous le vent (dans ce cas, celle à tribord), commencez à reculer, mais visez légèrement au vent de la cale (plus le vent est fort, plus votre trajectoire est au vent).

Lorsque la poupe entre dans la cale, arrêtez le bateau en mettant la manette des gaz au vent au point mort ou en passant rapidement en marche avant puis au point mort. Laissez la barre de flottement sous le vent reposer sur le pylône. S’il n’y a pas de pylône, utilisez simplement le quai à doigts sous le vent, mais vous aurez certainement besoin d’un pare-brise entre votre coque et le quai pour vous protéger. Maintenant, vous voulez faire pivoter le bateau sans avancer ou reculer.

Mettez la manette des gaz au vent en marche arrière (dans ce cas, celle à bâbord) et la manette des gaz sous le vent en marche avant. Vous ne voulez pas que le bateau avance ou recule à ce stade, mais simplement qu’il pivote. Vous devrez ramener la commande des gaz du vent arrière au point mort puis la remettre en position avant pour arrêter tout mouvement vers l’avant. Gardez à l’esprit qu’il y a toujours plus de force en avant qu’en arrière, donc assurez-vous de garder les deux forces équilibrées. Lorsqu’elles le sont, vous verrez la proue se soulever face au vent. Si le vent est fort, vous devrez peut-être utiliser les manettes des gaz, mais soyez prudent. N’utilisez pas plus de puissance que nécessaire pour faire tourner la proue. Lorsque votre bateau est aligné avec la cale, mettez les deux manettes de gaz au point mort pour arrêter le balancement, puis faites marche arrière dans la cale. Par vent très fort, laissez votre proue sortir de la cale pour vous donner un peu de marge de manœuvre lorsque vous y rentrez.

Pour dégager la coque du pilier, mettez le levier de vitesses (celui de tribord dans ce cas) en marche arrière. Si la proue commence à se déplacer sous le vent, mettez la manette de vitesse au vent en marche arrière. En jonglant avec les manettes des gaz de cette façon, vous pourrez revenir dans le bateau.

Cela demande un peu de pratique. Mais une fois que vous aurez maîtrisé cette manœuvre, elle s’avérera très utile lors des jours de grand vent. 

About Giselle Bansal

vérifier aussi

Choix de l’éditeur: Les nouveautés que vous trouverez dans les salons nautiques

La glacière qui rafraîchit l’aventure Que ce soit pour pêcher le saumon rouge sur le …

This will close in 10 seconds

centerconsolelifemag powerboating Pokerrunsamerica rvlifemag rvldealernews viedepleinair