La maîtrise d’un semi hors-bord

L’art d’être en contrôle autour des quais.

Les bateaux propulsés par un moteur intérieur faisant tourner une hélice par le biais d’une embase extérieure qui traverse de tableau arrière (communément appelé groupe propulseur semi hors-bord) demeurent fort populaires. Les modèles à un moteur peuvent varier du petit runabout de 13 pieds au cuiser à cabine cuddy de 28 pieds. Ils affichent toutefois tous une carcatéristique qui peut les rendre difficiles à maîtriser à basse vitesse. Avec un peu de patience et quelques connaissances, vous pourrez néanmoins vous débrouiller comme un pro. 

L’essentiel du poids d’un groupe semi hors-bord (sh-b) est à l’arrière, ce qui rend l’avant léger et parfois nerveux. Cette caractéristique est favorable pour filer économiquement et efficacement à haute vitesse, mais elle complique la conduite à très basse vitesse.

Le moindre vent peut rediriger l’avant du bateau. Et puisque les points de pivot et de propulsion du bateau sont près un de l’autre, il faut y aller délicatement quand on applique les gaz. Pour débuter, il faut donc anticiper le vent et s’assurer que la proue pointe dans la bonne direction avant de s’ébranler. On peut comparer ça à conduire une auto sur un lac glacé. Tant que vous filez dans une direction, pas de problème. Mais si vous voulez changer de direction, tourner le volant ne produit pas l’effet voulu. Pour changer de cap, vous devez d’abord ralentir, voire vous arrêter, pour que tourner le volant produise l’effet voulu. Si vous y allez trop fort avec les gaz avec le volant tourné, les choses vont vite déraper, au sens propre comme au sens figuré.  

Disons que vous désirez quitter une place à quai (amarres du côté gauche) avec l’arrière en premier. Observez les rides sur l’eau pour estimer la direction du vent. Si le vent souffle vers le quai, avant d’enclencher la marche arrière, pointez l’arrière à l’opposé du quai. Assurez-vous que vos défenses soient bien placées, incluant une près de la pince qui sera tournée vers le quai. . 

Pour éloigner l’arrière, tournez d’abord le volant vers le quai puis enclenchez la marche avant. C’est ce que j’appelle “touchez vers l’intérieur – touchez vers l’extérieur”. Vous voulez que le bateau pivote légèrement sans vraiment avancer. Vous actionnez la marche avant juste assez pour que l’hélice fassent quelques petits tours, puis vous retournez au point  mort. Vous devrez peut-être “touchez vers l’intérieur – touchez vers l’extérieur” à quelques reprises.

Une fois que l’arrière est éloigné du quai, tournez le volant à l’opposé du quai (vers la droite) puis passez en marche arrière. Une des lois à observer avec un s h-b (comme avec tout bateau) est qu’il faut être au point mort avant de tourner le volant d’un côté ou de l’autre passé la position centrale. Sinon, le bateau peut répondre exagérément et être très difficile à contrôler. Il faut aussi y aller lentement. 

Une fois lancé, si le vent de travers affecte le cap en avançant entre les quais et que l’espace manque pour corriger avec le volant, remettez le sélecteur au point mort, tournez le volant dans le vent et enclenchez la marche arrière. L’avant pivotera vers la droite pour corriger le cap sans avancer. 

Examinons un cas où le vent plaque vraiment le bateau sur le quai. Dans ce cas, il est particulièrement important de pointer le bateau avant de se mettre en branle. Si vous essayez d’avancer ou reculer en tournant simplement le volant loin du quai, le vent va continuer de vous plaquer au quai, les défenses vont rouler et vous finirez par frotter la coque. 

Pour quitter le quai avant en premier avec le côté droit plaqué au quai, placez d’abord vos défenses correctement, sans oublier le coin de la plateforme arrière. Tournez le volant vers le quai et “touchez vers l’intérieur – touchez vers l’extérieur” en marche arrière. L’arrière pivotera vers le quai et l’avant sera balayé vers l’extérieur.  Si le vent pousse vraiment fort, vous devrez peut-être amarrer le taquet du coin arrière au quai. Tournez ensuite le volant à l’opposé du quai, enclenchez brièvement la marche avant selon la technique  “touchez vers l’intérieur – touchez vers l’extérieur”  et l’avant pivotera dans la direction voulue (opposée au quai). Quand l’avant a pivoté suffisamment, relâchez rapidement l’amarre et avec le volant redressé, procédez vers l’avant.  

Il faut toujours garder en tête qu’un semi hors-bord peut pivoter dramatiquement sous l’effet du vent et du courant. Il faut donc bien planifier son plan d’attaque. Comprendre l’effet de l’hélice selon la direction du volant n’est pas nécessairement intuitif, mais avec un peu de pratique et d’expérience ça fini par devenir un réflexe.  L’important est d’y aller très doucement, par petits coups en marche avant ou arrière, en suivant l’apporche “touchez vers l’intérieur – touchez vers l’extérieur”.

About Les Plaisanciers

vérifier aussi

L’hélice, camarade de la navigation

Comment choisir et tirer le maximum de votre hélice. Par le Capitaine Bill Jennings C’est …